http://www.maes-electr.be/

Accueil  •  Nouvelles  •  Blog  •  Articles  •  Forum  •  Téléchargements  •  Liens web  •  Me contacter
 Menu Principal

 Divers catégorie
> QCM ON3 new
> QCM HAREC
> Sondages

 Articles Radioamateur
L’antenne long fil (et verticale).
ON2AT
Des ondes et des Antennes...
ON2AT
Branchements Microphones
ON2AT
Le doublet demi-onde
ON2AT
L'antenne WIFI
ON2AT

 Dossier Radioamateur
Réglementations
Bandplanning
Émission réception
Code Morse et Q
Instruments de mesure
Antennes
Composants
Technique
Électricité
Formules
Web Cluster
Localisation
Listes de préfixes

 Recherche

 Infos du site
Administrateur
ON2AT
ON2AT
 


 Statistiques
Total Visites: 89489
Total Jours: 2653
Visites jours: 633
Visiteurs Aujourd'hui: 0
Visiteurs cette semaine: 0
Visiteurs ce mois-ci: 0
Visites Semaine : 921
Meilleur Mois: 04/2017
Visites Mois : 2916

 Compteur
Bienvenue
cher visiteur
avatar
Il y a déjà :



visiteurs qui ont visité ce site

Cb >
  • La citizen Band
  • Les émetteurs Récpteurs CB
  • Les émetteurs Récpteurs CB

    L'émetteur-récepteur est l'élément principal de toute station CB

    INTRODUCTION

    MAIS QU'EST-CE QUE LA CB (Citizen Band) ?

    Les adeptes de la Citizen Band utilisent à leur domicile (en fixe) ou en voiture (en mobile) un petit émetteur-récepteur ainsi qu'une antenne qui leur permettent de communiquer librement entre eux sur la bande de fréquences des 27 MHz. Ainsi se nouent au hasard des ondes de contacts dont l'aspect fortuit, mais aussi d'utilité pratique font le charme et l'agrément.

    POURQUOI LA CB ?

    De plus en plus utilisée sur la route, elle permet à ses utilisateurs d'éviter les embouteillages, de se faire aider si l'on tombe en panne, de se faire guider, de se suivre lorsque l'on est à plusieurs ou de compter sur un réseau d'assistance en cas d'accident. Grâce au coût relativement modéré et à la simplicité d'emploi de l'équipement, elle est vraiment à la portée de tous.

    D'OU VIENT LA CB ?

    La Citizen Band est née aux Etats-Unis après la seconde guerre mondiale. C'est en effet à cette époque que des radioamateurs américains manifestèrent leur intérêt pour la création d'un trafic radio entre particuliers sur la bande de fréquence des 27 MHz.

    Pourquoi 27 MHz ? Cette fréquence était allouée depuis un certain temps aux applications industrielles, scientifiques et médicales (ISM), donc peu propice à un quelconque trafic radio, car perturbée incessamment par des appareils de forte puissance ayant une résonance sur 27 MHz. Pourtant, ces premiers adeptes d'une forme de radio de loisir, réussirent à convaincre les responsables des télécommunications américaines qui dès 1953, autorisèrent 23 canaux sur 27 MHz et introduisirent peu après une licence donnant naissance à une " fréquence des citoyens ".

    Le phénomène prit peu à peu une certaine ampleur Outre-Atlantique et s'exporta lentement en Europe. A l'origine de cette folle expansion, on trouve la limitation de vitesse sur les autoroutes des USA, consécutive à la crise de l'énergie. En effet, cette limitation eut comme première conséquence une perte de salaire des chauffeurs routiers dont la rémunération était intimement liée au kilométrage effectué. Pour ces salariés le recours à des appareils CB apparut en effet comme la meilleure parade face aux contrôles routiers en même temps que ce moyen de communication permettait de rompre l'isolement des grandes routes et de renforcer la sécurité. Plusieurs films ont d'ailleurs basé leur scénario sur le trafic CB entre routiers.

    Parvenue à maturité aux Etats-Unis, de plus en plus populaire en Europe et dans les autres pays industriels, la radio de loisirs s'impose désormais comme un indiscutable fait de société. Répondant parfaitement à des nécessités pratiques mais aussi à des aspirations profondes, et dynamisée par d'incessantes innovations technologiques, nul ne doute que la CB a encore tout son avenir devant elle.

    LES EMETTEURS - RECEPTEURS C.B.

    GENERALITES

    L'émetteur-récepteur est l'élément principal de toute station CB Lorsque l'on désire s'équiper, c'est d'ailleurs ce matériel qui occasionne la plus grosse dépense. Elément principal, il ne conditionne pourtant pas à lui seul la portée (distance maximale entre deux stations). Celle-ci est plus liée à l'antenne utilisée, dont le type et le dégagement permettent seuls d'utiliser la CB au mieux de ses possibilités.

    Mais avant d'aborder les caractéristiques des émetteurs-récepteurs C.B., examinons brièvement leurs aspects techniques.

    Composition : les appareils C.B. sont des émetteurs-récepteurs combinés. Ainsi, contrairement aux autoradios, par exemple, ils sont capables non seulement de recevoir des signaux mais aussi d'en transmettre vers l'extérieur.

    Quelques définitions de base : un émetteur permet de faire parvenir dans l'espace des informations à destination d'un récepteur. Pour transmettre la parole d'un Cibiste, il est nécessaire de créer une onde électrique composée d’alternances très rapides de courant dit " haute fréquence " (HF) dont l'énergie sera utilisée pour " transporter " le message de courant " basse fréquence " (BF) traduisant la voix. On dira que le signal H.F.(ou onde porteuse) est modulé par le signal B.F. Le nombre des alternances (ou oscillations) " haute fréquence " déterminera la fréquence d'utilisation dont l'unité (une oscillation par seconde) est le Hertz (Hz) et dont les multiples sont le kiloHertz (kHz) soit 1.000 Hz et le MégaHertz ( MHz soit 1.000.000 Hz. Ces alternances de courant produisent, lorsqu'elles atteignent l'antenne, des champs électromagnétiques qui se propagent dans l'espace. La distance qui sépare le sommet de chacun de ces champs électromagnétiques représente la longueur d'onde (exprimée en mètres). Les appareils CB étant accordés sur la bande de fréquence des 27 MHz, la longueur d'onde correspondante est donnée par la formule suivante :

    Vitesse des champs électromagnétiques (= vitesse de la lumière) en mètres/sec
    Fréquence utilisée en Hertz

    Soit :

                    300.000.000
                    27.000.000

                    = 11 mètres environ.

    On dira donc que la CB occupe la bande des 11 mètres.

    - L'émission : la fonction d'un émetteur est de délivrer un signal HF modulé par un signal BF Il se compose d'un oscillateur capable de produire des alternances de courant HF, d'un amplificateur HF, d'un modulateur qui mélangera le courant BF (également amplifié) au courant H.F. afin d'appliquer à l'antenne un signal modulé. L'antenne transmettra donc une onde porteuse modulée. La proportion d'énergie créée par l'oscillateur et effectivement délivrée à l'antenne est le pourcentage de modulation, généralement proche de 100%.

    - La réception : la réception consiste à capter, amplifier et démoduler le signal HF afin d'en extraire le signal B.F. qui sera à son tour amplifié pour être appliqué au haut-parleur. La réception peut être caractérisée en fonction de plusieurs éléments : la sensibilité, la sélectivité et la stabilité.

    - La sensibilité de réception : cette notion exprime la valeur du signal qui doit être appliquée pour obtenir à la réception un signal B.F. donné. La valeur du signal H.F. sera exprimée en µV (microVolts) et le signal B.F. en décibels (dB) correspondant à un rapport signal/bruit. La sensibilité d'un récepteur sera par exemple de 0,5 µV pour 10 dB.

    - La sélectivité de réception : la sélectivité est la perte de réception lorsque l'émetteur concerné s'écarte de la fréquence d'utilisation.

    - La stabilité de réception : il s'agit de l'aptitude du récepteur à demeurer effectivement sur la fréquence utilisée.

    CARACTERISTIQUES DES EMETTEURS-RECEPTEURS C.B.

    Les émetteurs-récepteurs CB se caractérisent par leur puissance d'émission, les types de modulation et le nombre de canaux dont ils disposent, ainsi que les instruments de réglage dont ils sont équipés.

    - La puissance d'émission, c'est-à-dire la puissance H.F. (exprimée en milliWatts ou en Watts) que l'émetteur applique à l'antenne est l'élément caractéristique le plus souvent cité à propos des émetteurs CB
    - En Belgique, la réglementation autorise une puissance de 4 Watt en modulation de fréquence (F.M.) et de 500 milliWatt ou 1 Watt en modulation d'amplitude (AM).
    - Attention, ces normes ne sont pas toutes les mêmes en Europe. Voir la carte de circulation que vous pouvez obtenir avec la licence.
    - Types de modulation.. La façon dont le signal H.F. (onde porteuse) est modulé par le signal B.F. peut s'effectuer de trois manières différentes. En CB, trois types de modulation sont employés :

            la modulation de fréquence (FM);
            la modulation d'amplitude (AM);
            la modulation en bande latérale unique (B.L.U.) ou single side band (SSB).

    En fonction du type de modulation utilisée, la portée d'une station ainsi que la qualité de réception pourront varier très sensiblement.

    AM : C'est la modulation la plus facile à réaliser techniquement et donc la moins onéreuse. L'utilisation de AM permet d'obtenir un signal BF (voix) " fidèle " : la voix du correspondant est très peu déformée. En ce qui concerne la portée, si des liaisons à grande distance peuvent être établies en A.M., elles restent toutefois exceptionnelles et nécessitent des conditions de propagation des ondes extrêmement favorables. En CB, la vocation concerne donc principalement les contacts " locaux " (2 à 10 kilomètres). L'inconvénient de la modulation d'amplitude est d'abord l'importance de la largeur de bande nécessaire pour une bonne réception. De plus, elle est susceptible de brouiller assez facilement les téléviseurs ainsi que certaines radios (raison pour laquelle la puissance des postes est limitée à 0,5 Watt, et s'avère très sensible aux parasites).

    BLU : (Bande latérale unique) ou SSB (single side band) : il s'agit d'une modulation dérivée de AM mais beaucoup plus importante. Ce système est beaucoup plus onéreux en raison des composants électroniques supplémentaires qui sont nécessaires. Il est à remarquer que la BLU, comme A.M. ne sont autorisées que dans certains pays. Sans doute moins pratique que AM, la modulation en BLU dispose cependant de l'énorme avantage de permettre l'établissement de contacts intercontinentaux. La BLU ou SSB est maintenant autorisée en Belgique.

    FM : elle est avantageuse dans la mesure où elle se révèle assez peu sensible aux parasites et que, dans le cas où plusieurs émetteurs fonctionnent simultanément en FM, c'est uniquement le signal le plus puissant qui sera détecté et amplifié par le récepteur. La FM crée moins de perturbations vis-à-vis des téléviseurs et des radios mais se caractérise aussi par sa faible portée. Enfin, la présence d'un très fort bruit de fond en l'absence de signaux rend assez éprouvante l'écoute permanente (du moins avec le " SQUELCH ", voir plus loin, réglé au minimum).

    Nombre de canaux : les normes belges sont :

    Soit 22 soit 40 canaux selon le type d'émetteur agréé.

    Radiotéléphones agréés en Belgique :

    Nombre MAX de canauxPuissance MAXTypes de ModulationN° d'homologation

    22

    0,5 WattAM - FM - SSB (BLU)RTT/B27/0...(*)
    404 WattFM uniquementRTT/B27/4...(*)
    RTT/CEPT-PR27/B....(*)
    40FM - SSB (BLU) : 4 Watt
    AM : 1 Watt
    AM - FM - SSB (BLU)RTT/B27-AM/0...(*)
    (*) 0 et 4 sont suivis de 3 chiffres, B est suivi de 4 chiffres.

    Instruments de réglage

    Power : commutateur marche - arrêt/ potentiomètre de volume sonore.
    Channel Selector : sélecteur de canaux.
    Squelch : silencieux à seuil réglable (potentiomètre permettant de déterminer le niveau en dessous duquel les signaux ne seront pas reçus).
    LED digital channel display : affichage numérique lumineux du canal utilisé.
    S-meter/RF power-meter : indicateur combiné du niveau du Signal en réception (S-mètre, gradué de 1 à 9) et du niveau de puissance transmise en émission (Radio Frequency Power ou RF power meter, gradué généralement en Watts, de 0 à 5 par exemple).
    PA/CB : interrupteur permettant de placer l'appareil en position de " Public Adress " (PA) qui rend possible, moyennant l’adjonction d’un haut-parleur extérieur, soit l’écoute en réception de la C.B. à l’extérieur du véhicule, soit l'utilisation de l’émetteur en tant qu’amplificateur des signaux issus du microphone vers le diffuseur extérieur (l’appareil n’émet alors plus en C.B.).
    TX/RX : indicateur lumineux pour l'émission (TX = rouge) ou la réception (RX = vert).
    NB/ANL : antiparasite.(Noise Blanker ou " blanchisseur " de bruit / Automatic Noise Limiter ou limiteur de bruit automatique)
    Mode : sélecteur de modulation (A.M. ou F.M.).
    Mic gain : réglage du gain du microphone (renforce ou atténue la modulation mais ne change pas la puissance d'émission). A régler en fonction de la manière habituelle de parler plus ou moins près du microphone, plus ou moins fort, ...).
    RF gain : atténuateur de la sensibilité du récepteur.
    Tone : réglage graves/aigus à la réception.
    Local/DX : réglage de la réception en fonction du trafic : local ou longue distance (DX).
    AWI : signal lumineux indiquant un taux d'ondes stationnaires (T.O.S.) trop élevé.
    Scanner : sur les modèles de haut de gamme, possibilité de programmer un " balayage " de tout ou une partie de la bande de fréquences. Dès qu'un signal suffisamment puissant est capté sur un canal donné, celui-ci est transmis au haut-parleur.
    Roger Beep : signal sonore délivré automatiquement à la fin de l'émission, lorsque l'on relâche la pédale du micro et signalant au correspondant que c'est à lui de parler.

    Les accessoires : le cibiste peut compléter sa CB en lui adjoignant des accessoires.

    En premier lieu, c'est le placement d'un haut-parleur supplémentaire, si le véhicule est trop bruyant.
    De même, si l'on désire faire fonctionner son appareil en " public adress " il faudra avoir recours à un haut-parleur extérieur. Certains s'équipent d'un ampli linéaire, son emploi est interdit, vous risquez la saisie du poste et une amende.
    Les appareils mobiles et leur microphone sont livrés avec les accessoires nécessaires à leur fixation.

    INSTALLATION

    L'installation proprement dite d'une C.B., elle comporte deux phases :

    - Le choix d'un emplacement où l'appareil sera fixé (songer que le haut-parleur intégré se situe généralement en dessous de l’appareil.)
    - Le placement de l'antenne.

    LES ANTENNES CB

    GENERALITES

    Elément indispensable à la transmission des signaux radioélectriques, l'antenne conditionne très largement les performances d'une station CB. En effet l'efficacité de toute CB, même la plus sophistiquée, est directement tributaire du modèle, de la dimension et de l'emplacement de l'antenne utilisée.

    On s'accorde, de ce fait, à reconnaître que les performances d'une station C.B. sont plus liées aux possibilités de diffusion du signal (donc des caractéristiques et de l'emplacement de l'antenne). Pour toutes ces raisons, le choix d'une antenne doit donc être mûrement réfléchi, car lui seul permet d'obtenir de bons résultats.

    REGLEMENTATION BELGE

    Les antennes directives sont maintenant autorisées en Belgique pour autant que le gain maximum ne dépasse pas 3 dB. Elles sont cependant pratiquement inutilisées avec des stations mobiles.

    FONCTION DE L’ANTENNE.

    En émission, l'antenne permet de transmettre dans l'espace le signal H.F. modulé par le signal B.F. traduisant la parole.

    Elle se présente généralement comme un conducteur (fouet) connecté au circuit oscillant de la CB, fixé à une masse métallique (plan de masse)au travers d’une fixation électriquement isolante et parcouru alternativement par des charges électriques.

    En émission, il se crée à chaque alternance de courant un champ électromagnétique autour de l'antenne.

    En réception, le rôle de l'antenne est inversé : placée dans un champ électromagnétique, elle devient le siège d’un courant de charges électriques alternatives qui sera capté puis décodé par le récepteur.

    La taille d'une antenne n'est jamais déterminée au hasard. Elle dépend, en effet, de la longueur d'onde sur laquelle elle est accordée.

    En théorie, la hauteur est égale à l'onde correspondante ou à un sous-multiple de celle-ci. Ainsi, les antennes mobiles peuvent être des " quart-d'onde ", des " demi-onde ", des " 5/8 d'onde ", des " ¾ d'onde " ou plus rarement des ondes " entières ". La réduction sensible de la taille des antennes à un sous-multiple de la longueur d'onde, déterminée par la fréquence, permet de minimiser l'encombrement de façon très appréciable.

    Cependant, le matériel mobile exige des dimensions encore plus faibles. Ceci résulte des impératifs de circulation qui rendent pour le moins peu pratique, l'emploi d’antennes de grandes dimensions comme les antennes " quart d’onde " qui avoisinent les 2,50 mètres. Une antenne mobile (" quart d'onde " ou " 5/8 d'onde ") doit en effet être courte afin de faciliter la fixation et écarter au maximum les risques d'accrochage et de choc (tunnel, pont, arbres, ... ).

    On a donc imaginé de réaliser des antennes raccourcies en longueur, en enroulant une partie du conducteur rayonnant sur lui-même en forme de bobine ou de self. Une antenne mobile sera donc généralement composée (en partant de sa base, fixée au plan de masse) d'une self, d’un brin rayonnant (fouet) qui comportera, à son sommet, un embout ou brin réglable permettant de faire varier la longueur totale de l’antenne lors du réglage, de manière à l’adapter le plus exactement possible aux fréquences sur lesquelles on l’utilisera.

    Différentes solutions sont possibles pour fixer une antenne mobile sur un véhicule. La plus courante consiste à l'implanter directement sur la carrosserie, ou à utiliser un support spécial adaptable sur la paroi du véhicule, à moins que l'on ne se procure une antenne amovible à embase magnétique.

    En émission comme en réception, une antenne CB mobile devra être omnidirectionnelle et devra obligatoirement demeurer parfaitement perpendiculaire par rapport à l'axe du sol afin d'obtenir un rendement maximal dans toutes les directions.

    cb auto
    Différentes positions de l’antenne et efficacité du plan de masse

    La sortie " antenne " (ANT) d’un émetteur CB a généralement une impédance (résistance électrique) de 50 Ohm. L’antenne C.B. à y raccorder, ainsi que le câble coaxial permettant de relier l'émetteur-récepteur à l'antenne devront tous deux avoir la même impédance de 50 Ohm. Ceci est nécessaire pour assurer le transfert d’énergie de l’émetteur vers l’antenne sans pertes excessives.

    Pour obtenir d'une antenne son rendement optimal en émission, il est indispensable que la totalité de l'énergie H.F. soit rayonnée dans l’air. En réception, le rendement optimal est obtenu, pour une antenne de longueur donnée, par un dégagement maximal de l’antenne qui lui permettra de capter un signal maximal.

    On recherchera donc, à l'émission, que l’énergie soit intégralement évacuée dans l'espace et occasionne le moins de pertes possibles dans le câble de liaison et dans l’antenne. Pour ce faire, il faudra adapter la longueur de l’antenne de telle manière que longueur d’antenne et longueur d’onde se correspondent. On dit alors que l’antenne est " accordée " et qu’elle " résonne " sur telle fréquence (un peu comme une corde de piano ou de guitare). Dans le cas d'une antenne mobile " raccourcie " et munie d'une self, cette adaptation n'est pas automatique et impose qu'un réglage soit effectué en faisant coulisser le brin d’ajustage situé à l'extrémité supérieure de l'antenne.

    La qualité du réglage de l’antenne se mesure par le " taux d’ondes stationnaires " (T.O.S.). Une antenne se comporte en effet vis à vis de l’onde H.F. en provenance de l’émetteur, comme une sorte de mur percé d’un trou (le trou est situé à l’extrémité de l’antenne) par lequel on essayerait de jeter le contenu d’un seau d’eau. Si l’antenne est accordée, l’onde est transmise vers l’espace intégralement (si l’on atteint le trou l’eau traverse le mur et s’évacue totalement vers l’extérieur). Si l’antenne est mal réglée (mal accordée), une partie plus ou moins importante de l’onde revient, par réflexion, vers l’émetteur (si on a mal visé et que l’on rate le trou, on se fait éclabousser plus ou moins fort en retour).

    Le T.O.S. devra donc s'approcher le plus possible de la valeur équivalent à l'absence totale de phénomène de réflexion. Si la valeur du T.O.S. est de 3 par exemple (voir tableau), le pourcentage de pertes lors de l'émission sera de 25% par rapport à l'énergie délivrée; il y aura donc 75% d’énergie transmise et 25% d’énergie renvoyée vers l’émetteur, autrement dit, un émetteur de 4 Watt se comportera comme un émetteur de 3 Watt. Si la valeur du T.O.S. est alors ramenée par exemple à 1,5 en ajustant la longueur de l’antenne, la perte (voir tableau) ne représentera plus que 4%. L’émetteur rayonnera donc une puissance de 4 - 0,16 = 3,84 Watt pour une puissance nominale de 4Watt, ce qui est déjà nettement mieux.

    On recherchera donc à réduire au maximum le T.O.S. en jouant sur la longueur de l’antenne (en l’allongeant ou en la raccourcissant selon le cas).

    En effectuant ce réglage, on s’apercevra que le T.O.S. passe par une valeur minimale, mais n’atteint pas nécessairement la valeur minimale de "1". On ne s’inquiétera pas outre mesure tant que le T.O.S. minimal réalisable se situe entre 1 et 1,5. Cela résulte de la non adaptation parfaite des éléments " émetteur, câble, antenne, connecteurs, ... ". Par contre, si l’on ne parvient pas à descendre en dessous d’une valeur de 2 ou 3, on recherchera activement le problème (généralement de connexion : soudure mal faite ou défaillante, fil cassé, mauvais contact électrique, ou encore connecteur ou " plug " mal serré ou pas raccordé, ... ) et on l’éliminera au plus tôt sous peine de détériorer l’émetteur.

    Lecture T.O.SEnergie transmise (%)Energie réfléchie ou perdue (%)
    11000
    1,2973
    1,5964
    1,7937
    2,38416
    37525
    46436
    5,65149
    93664
    191981
    Infini0100
    Zone rouge = zone dangereuse pour l’émetteur - Risque de destruction.

    ATTENTION !

    Un T.O.S. trop élevé (supérieur à 3) réduit non seulement les performances d'émission mais conduit également à une mauvaise réception (puisque cela signifie souvent qu’il y a un problème de connexion entre émetteur-récepteur et antenne).

    Un T.O.S. élevé risque aussi et surtout d'endommager le transistor de sortie en refoulant vers lui l'énergie H.F. non rayonnée et en provoquant un échauffement dangereux. Il faut donc éviter à tout prix toute utilisation en émission d'un appareil CB équipé d'une antenne non réglée et, à plus forte raison, toute utilisation en émission d'un appareil non connecté à une antenne.

    REALISATION DU REGLAGE D’UNE ANTENNE

    Ce réglage s'effectue à l'aide d'un T.O.S-mètre. Le T.O.S.-mètre se place entre la sortie de l’émetteur et l’antenne. Il comporte deux prises " PL " femelles dont l’une se nomme " ANT " et reçoit le connecteur du câble d’antenne et l’autre se nomme " TRANS " pour " Transceiver " (ou émetteur) et reçoit un câble coaxial intermédiaire équipé de deux fiches " PL " mâles (câble vendu séparément) venant de la sortie antenne de l’émetteur C.B. En fonction de la hauteur du brin réglable, et des indications correspondantes lues sur le T.O.S.-mètre il s'agit d'obtenir une adaptation optimale des impédances pour l'ensemble des fréquences.

    La marche à suivre est la suivante :

    Vérifier que toutes les connexions précédemment décrites entre émetteur, T.O.S.-mètre et antenne sont fermement établies.
    Placer le commutateur " FWD/REV " du T.O.S.-mètre en position " FWD ".

    Appuyer sur la pédale du micro et jouer sur le potentiomètre du T.O.S.-mètre de manière à placer l'aiguille du cadran de celui-ci à l'extrémité de la zone rouge au point indiqué " SET " ou " CAL " ou encore à fond d’échelle si ces indications n’existent pas.

    L'appareil ainsi étalonné, placer le commutateur " FWD/REV " en position " REV " sans lâcher la pédale du micro et lire le taux d'ondes stationnaires sur le cadran. L'opération de mesure devra se faire d’abord sur le canal C.B. le plus élevé (22 ou 40), puis sur le canal médian (11 ou 20)et enfin sur le canal le plus bas (1).

    Le tableau ci-après indique les actions à prendre en fonction des lectures faites.

    Canal InférieurCanal médianCanal supérieurAction à prendre
    T.O.S. élevéT.O.S. moyenT.O.S. faibleRallonger
    T.O.S. faibleT.O.S. moyenT.O.S. élevéRacourcir
    T.O.S. moyenT.O.S. faibleT.O.S. moyenBon réglage

    © ON2AT


    Notation 0/5
    Notation: 0/5 (0 _MD_CB_VOTE_VOTES)
    Les votes sont désactivés !
    Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
    Publier un commentaire
    Règles de commentaire*
    Tous les commentaires doivent être approuvés par l'administrateur
    Titre*
    Nom*
    Courriel*
    Site internet*
    Message*
    Confirmation Code*
    7 - 0 = ?  
    Input the result from the expression
    Maximum attempts you can try: 10
     Connexion...
    Nom d'utilisateur :

    Mot de passe :

    Se souvenir de moi



    Mot de passe oublié?

    Inscrivez-vous!

     Nouveaux membres
    ONL12456 31-10-2018
    YO3GXL 01-06-2018
    ON4ANV 25-05-2018
    F1LQN 30-12-2017
    F6BBD 21-10-2017

     Calendrier
    Décembre 2018
    l m m j v s d
              1 2
    3 4 5 6 7 8 9
    10 11 12 13 14 15 16
    17 18 19 20 21 22 23
    24 25 26 27 28 29 30
    31            

     Articles 11 mèttre
    La "Chasse aux Renards"
    ON2AT
    Pourquoi régler le T.O.S. ?
    ON2AT
    Branchements Microphones
    ON2AT
    Le Radioguidage
    ON2AT
    Le Fréquencemètre
    ON2AT

     Dossier 11 mèttre
    Réglementations
    La citizen Band
    Techniques
    Antennes

     Articles informatique
    Configuration et utilisation du client FTP - Filezilla
    ON2AT
    Donner une seule fois ses coordonnées avec Chrome
    ON2AT
    Utiliser les raccourcis et les commandes cachées de Google ...
    ON2AT
    Afficher des coches plutôt que de simples croix – Excel 2007
    ON2AT
    Activer le mode Brouillon par défaut - Word 2007
    ON2AT

     Dossier Informatique
    Bureautique
    Chrome
    Windows 7
    Firefox
    Windows Vista
    Internet Explorer
    Windows XP
    Messenger
    Windows 2000
    Système
    Windows 95
    Windows 98
    Windows NT4

     L'agenda du Site

    Agenda

    agenda

    Cliquez sur le logo


     UBA

    L'Union Royale Belge des Amateurs Émetteurs.

    UBA

    Cliquer sur le logos


     Propagation
    VHF Aurora :
    Status
    144 MHz Es in EU :
    Status
    70 MHz Es in EU :
    Status
    50 MHz Es in EU :
    Status
    144 MHz Es in NA :
    Status
    rom The DXrobot Today's MUF & Es :
    Status
    La barre jaune MUFmontre la période 'HIGH MUF' et la barre rouge ES montre la période 'ES' pour 144MHz.
    Solar X-rays:
    Status
    Geomagnetic Field:
    Status
    Current Solar Data


    Propulsé par XOOPS | Copyright 2008-2018 © www.on2at.be Tous droits réservés  | Mentions légales